J’ai repris (partiellement) le contrôle de mes données privées – Retour d’expérience

Par défaut

Voilà quelques temps maintenant que je m’efforce de faire attention aux traces que je laisse et à la concentration de mes données chez les différents acteurs du web. Google fournit de très nombreux outils et lorsque l’on est un peu geek, il est facile de se laisser séduire.

Une chose importante. Puisque toutes ces solutions sont gratuites il faut bien avoir conscience que le produit c’est alors le consommateur. Ainsi donc lorsqu’on veut reprendre un peu de contrôle sur ses données, il faut accepter de se tourner vers des solutions payantes.

Cahier des charges  : un client mail sympa, gestion des contacts, du calendrier, support des protocols carddav / caldav (/webdav). Le tout avec si possible des logiciels libres.

Pour se faire j’ai étudié tout un tas de pistes.

  • Cozy.io : la solution me semble encore un peu jeune, le webmail ne me plait pas plus que ça et à l’époque il n’y avait pas de support caldav / carddav. Finalement lorsqu’on additionne le coup d’un petit Raspberry / Arduino + le coup de l’électricité, la solution n’est pas si intéressante. Et puis vivant en campagne, le débit montant n’est pas terrible.
  • OVH Mx Plan : solution déjà testée par le passé et qui ne m’a pas réellement convaincue. A cela plusieurs raisons. La première c’est que leur filtre anti-spam / anti-virus n’était pas terrible (il y a 2-3 ans). La seconde c’est que cela m’imposait l’utilisation d’un client mail lourd (je déteste Thunderbird et même si Geary Mail aurait pu faire l’affaire à l’époque, il était trop buggué ; et mailpile était en alpha) ; J’aurais pu passer par un webmail tel que RoundCube mais franchement, lorsqu’on vient de GMail, le chute est rude. Et enfin, cette solution ne réglait pas les questions de calendrier et des contacts.
  • Hébergement mutualisé : j’en reviens souvent à l’utilisation de roundcube ce qui ne m’enchantait pas réellement.

Zimbra

Au fil du temps mes recherches m’amènent de plus en plus souvent à Zimbra. Pour l’avoir utilisé chez un client, le webmail est top, carddav et caldav sont supportés et cerise sur le gâteau, le push semble possible. Je fini donc par tomber sur un petit hébergeur associatif français, proposant des offres d’hébergements mutualisés + Zimbra.

Ma situation actuelle

Web4allVoilà un an maintenant que je suis chez Web4all. Pour un petit hébergeur associatif, il faut dire qu’ils font fort. Le manager est vraiment vraiment top, la qualité de service est elle aussi au rendez-vous. Zimbra est régulièrement mise à jour et le service push est fournit nativement dans leurs offres.

  • Email / Agenda / Contacts : Zimbra
  • Gestion de mes fichiers, galeries photo : Owncloud installé chez Web4all + Hubic (code de parrainage: HWUKLW). Ces deux solutions proposent un client de synchronisation à la dropbox. Pour les photos je suis passé de PhotoShow à Owncloud pour des raisons de commodité.
  • Favoris : Shaarli
  • Navigateur : Firefox bien évidemment – je n’ai jamais eu une grande confiance dans Chrome. Et puis de toute façon je trouve que Firefox est maintenant plus performant.
  • [à améliorer] Téléphone : Nexus 4 factory. J’ai la encore un peu de travail. La solution sur une rom CyanogenMod mais il me manque encore la fonctionnalité navigation GPS (OpenStreepMap ok pour la carto). Il faut dire que Waze est plutôt bien. Niveau mail K9Mail fait bien l’affaire et comme Zimbra+Web4all = push, je retrouve facilement mes mails / contacts / agenda.
  • [à améliorer] Moteur de recherche : j’aimerais pouvoir utiliser par défaut duckduckgo, mais il n’est pas encore au niveau de Google pour tout ce qui est recherches techniques.

Et enfin, dans la mesure du possible j’ai désactivé la collecte de donnée et autres « historiques » chez Google, Facebook & co.

Dell XPS 13 (L322X) sous Ubuntu 13.10

Par défaut

Voilà maintenant un mois qu’Ubuntu Saucy est sortie, les quelques petits bugs du départ sont donc maintenant corrigés, il était temps de passer sous 13.10.

Un rapide petit tour sur le forum chez Dell laisse penser que tout devrait bien se passer.

http://en.community.dell.com/techcenter/os-applications/f/4613.aspx

Plutôt que de repartir de la 12.04 Développer Edition fournis par Dell, j’ai décidé de faire l’installation directement à partir de l’image officielle d’Ubuntu. Au finaltout fonctionne du premier coup sans avoir à ajouter de repo ! J’ai simplement ajouté indicator-cpufreq.

Il faut bien avouer que c’est super plaisant et super confortable d’avoir un ordi sous Linux, où tout fonctionne bien du premier coup, où l’on est pas dans le compromis ou dans la bidouille et qui offre des caractéristiques réellement sympa (multitouch, résolution HD, batterie efficace, ssd, etc).

Qu’elles sont loin les années où il fallait régler les fréquences de son moniteur pour avoir un environnement graphique !

Faire fonctionner Juniper Network sous Ubuntu 13.10

Par défaut

Petite astuce pour faire fonctionner cette saloperie de Juniper Network sous Ubuntu Saucy (13.10) en 64 bits.
Pour être honnête, je ne suis pas sur à 100% de mon coup, j’ai tellement bidouillé pour arriver à le faire fonctionner qu’il est possible que ces quelques lignes ci-dessous ne suffisent pas.

sudo apt-get install openjdk-7-jre icedtea-7-plugin 
sudo apt-get install openjdk-7-jre:i386
sudo update-alternatives --display java
sudo update-alternatives --config java

Choisir « java-7-openjdk-i386″.

Qualité décevante du service commercial de Dell

Par défaut

Mise à jour : finalement les choses se sont bien finies puisqu’une personne de chez Dell (avec un numéro français) m’a directement contactée pour résoudre mon problème. La proposition fut rapide et intéressante, du coup me voilà aujourd’hui en train de taper ce message directement sur mon nouveau XPS sous Linux. Commande effectuée lundi soir 18h et pc livré le lundi suivant par UPS. Qu’est ce que c’est bon d’être revenu sous Linux. Pour info, même s’il n’est pas affiché sur le site, Dell propose aussi le Latitude 6530 sous Ubuntu.

Après une année passée sur un Macbook Air, je me dis qu’il est temps de revenir aux sources, à ce qui me plait et me motive en information : « Linux » dans tout ce qu’il est et tout ce qu’il représente. Malgré tout je suis content d’avoir fait cette expérience utilisateur sur MaxOsX, mais cet environnement très fermé, cette politique sur le hardware comme sur l’OS … bref ce n’est pas pour moi. Je préfère un peu moins de confort et de finitions pour un peu plus de liberté.

Depuis quelques temps Dell propose un XPS 13 sous Ubuntu qui correspond à mes envies (i5/i7, SSD, Full HD, bonne finition) alors je me dis pourquoi pas. Et puis ce serait une bonne façon de remercier ce constructeur de ses efforts.

Lundi matin c’est parti je me décide à les appeler pour avoir un peu plus d’info et voir s’il est possible de négocier quelque chose (car malgré tout ça fonctionne un peu comme ça chez Dell). Je tombe sur une conseillère qui me propose de m’envoyer 2 devis par email après validation par la cellule financière; elle m’assure de m’appeler aussitôt l’envoi effectué.  Le lendemain après midi, toujours rien, je décide de rappeler : ah petit oubli, cette personne m’envoie l’email tout de suite, la conversation prend fin . Mince, qu’un seul devis … bon, je me dis que je cumule les malchances. Du coup je réponds à cette personne par email en lui indiquant qu’il me manque toujours un devis et j’en profite pour glisser que la proposition n’est pas très intéressante. Très honnêtement je ne m’attends pas à une réduction de fou sur la machine, juste un effort sur les services (les garanties).
Deux jours plus tard, toujours aucune réponse par email, je décide d’appeler de nouveau. On me dit qu’on me repasse la même personne, je refuse, on me rétorque qu’ils n’ont pas le choix car c’est elle qui gère mon dossier. Petite musique d’attendre et je fini sur la messagerie Exchange !?
Entre temps j’étais sur le site et une petite fenêtre me dit « cliquez ici pour tchater avec un conseillé ». Je m’applique à expliquer au conseillé où j’en suis, il prévient la fameuse personne (arg!) qui me rappelle dans les 2 minutes qui suivirent.
« Blablabla, je n’ai pas pu faire plus, je me suis battu comme une acharnée pourtant ». Pas vraiment d’excuses pour le devis oublié, pour le suivi de contact négligé. Je lui explique que je veux quand même ce second devis […] je l’attends toujours à l’heure actuelle.

Dans l’affaire à cause de ce manque de réactivité, j’ai manqué la promo sur la garantie car celle-ci est de nouveau plein pot maintenant. D’ailleurs lorsqu’on voit la volatilité de ces promos, t’entendre dire qu’il n’est plus possible de l’obtenir, ça fou les boules et t’as l’impression d’être un peu pris pour un con.

Dommage car j’avais un bon apriori sur Dell, ce pc portable aurait été le troisième chez eux, en plus d’importantes commandes faites ou conseillées dans mon entourage personnel comme professionnel.
Bref, j’étais motivé mais je vais aller voir ce qui se fait ailleurs maintenant.